TCO vs Fairphone

Le Fairphone représente chez les smartphones le nec plus ultra en termes d’éco-conception et d’engagement sociétal. Pourtant, il n’est certifié par aucun label. Afin de comparer cette initiative à au référentiel d’un label reconnu, une étude comparative commandée par Südwind et réalisée par SOMO et le réseau GoodElectronic, analyse le label TCO et le Fairphone au vu de normes de durabilité.

Dans un précédent article de l’EcoGuide IT nous traitions de la sortie du Fairphone 2 qui sera livré à partir du mois de décembre.
Entre le premier et le second Fairphone, Bas Von Abel, dirigeant de l’entreprise Fairphone, reconnait s’être amélioré et surtout avoir corrigé certains manquements notamment sur la transparence de la chaîne de production. Le dirigeant démontre ainsi qu’il n’est pas aisé, même en partant d’une démarche responsable de tout contrôler, mais qu’avec la volonté de s’améliorer le meilleur est à venir ! C’est dans cet esprit que le Fairphone 2 voit le jour.

Qu’il s’agisse du Fairphone ou bien du Fairphone 2, certains pourraient avancer une difficulté de situer le produit vis-à-vis des labels durables. L’entreprise lutte en effet contre les minerais de conflit, les conditions de travail esclavagistes, l’obsolescence programmée, l’utilisation de matériaux recyclables, etc. autant de sujets Green IT qui préoccupent les labels du secteur ! Cependant attention à ne pas se précipiter, si le Fairphone lutte sur ces sujets, cela ne fait pas de ce smartphone un matériel « parfait ».

Pour ce qui est des certifications, peu de labels ont à l’heure actuelle des référentiels établis pour les smartphones. Parmi ceux qui en possèdent, le label TCO avait débuté en 2014, avant la sortie du premier Fairphone, par la certification du Galaxy S4.

C’est ainsi qu’au mois de juillet dernier, date de l’annonce de la nouvelle génération de critères du label TCO (pour l’ensemble de ses catégories) et du Fairphone 2, l’organisme Sündwind a souhaité réaliser une étude comparative du Fairphone et des caractéristiques de labellisation des smartphones TCO.

Retour sur les points principaux de cette étude, que vous pouvez retrouver ici.

Concernant le Fairphone, l’étude fait ressortir que pour 20 des 34 critères de durabilité choisis par SOMO, l’entreprise se place au-dessus des normes de l’industrie. L’exploitation minière responsable réalisée par la start-up néerlandaise dont notamment le contrôle sur les minerais de conflit et la réduction des impacts de son activité lui font marquer des points.

Le référentiel TCO « smartphones » quant à lui, se trouve supérieur aux normes de l’industrie sur 7 critères, par la suite le label est équivalent aux normes sur 11 aspects.

Notons tout de même les limites de cette comparaison. Dans un récent article le label a souhaité expliquer ces résultats. En effet, TCO reconnaît le côté durable et responsable du Fairphone. Il explique également les éléments de différenciation qui rendent la comparaison difficile. TCO fournit à l’industrie et aux entreprises qui souhaitent acheter durable, un ensemble de critères à respecter pour l’un et des produits responsables pour l’autre.
Les technologies visées par les critères du label sont exploitées à grande échelle, ce sont des produits fabriqués en grande quantité alors que le Fairphone a un processus de production à petite échelle. Toujours est-il que le label a bon espoir que les fabricants deviennent aussi responsables que ceux du Fairphone.

L’essentiel à retenir ici est leur but commun : garantir des produits responsables sur des aspects aussi bien environnementaux que sociétaux.

Sources :
© http://tcodevelopment.com/news/comparing-fairphone-and-tco-certified-is-slightly-misleading/
© http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/09/07/32001-20150907ARTFIG00025-la-deuxieme-vie-du-fairphone-le-smartphone-ethique-et-equitable.php
© http://goodelectronics.org/news-en/2018fair2019-smartphones-compared-fairphone-scores-better-than-tco-certified-smartphones