• #GreenIT
  • #ondeselectromagnetiques
  • #pratiquesresponsables
  • #Top5

TOP 5 des bonnes pratiques pour se protéger des ondes électromagnétiques

À l’ère du digital, tout semble dématérialisé : les données dans les nuages, les réseaux sans fil et les commandes vocales. Mais ne nous méprenons pas, la numérisation a un aspect matériel, comme le prouvent les kilomètres de câbles, les centres de données aux dimensions gargantuesques et les antennes relais qui envahissent les toits et les champs. En revanche, la nocivité du digital est invisible et immatérielle. Un danger reconnu par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) qui classe les ondes électromagnétiques en catégorie 2B, c’est-à-dire potentiellement cancérogènes, ainsi que par le Conseil de l’Europe, qui préconise notamment d’éviter l’exposition des enfants à ses ondes. L’EcoGuide IT vous propose d’adopter 5 gestes afin de vous prémunir des ondes électromagnétiques au quotidien. Let’s Go !

Acheter des équipements Green IT

Une onde électromagnétique est le résultat de la vibration d’un champ électrique et d’un champ magnétique, elle se propage dans l’air et est capable de transporter des informations. Ces dernières sont fustigées pour leurs effets sur l’organisme tels que : l’échauffement des tissus biologiques, la stimulation du système nerveux, les troubles visuels… Elles sont émises par les lignes à haute tension et les équipements de télécommunication, et surtout ceux sans fil. Nous sommes assaillis par les ondes au bureau, à la maison, et même dans la rue ! Afin de minimiser son exposition, il est important d’acquérir des équipements moins nocifs. Pour ce faire, préférez les équipements labellisés TCO qui garantissent une limitation des émissions des ondes. Pour ce qui est des smartphones, vous pouvez vous reporter au Débit d’Absorption Spécifique (DAS), obligatoirement indiqué dans la notice de l’appareil depuis l’arrêté du 8 octobre 2003 relatif au Code des postes de télécommunication. Ce dernier ne doit pas être supérieur à 2, mais l’EcoGuide vous conseille de privilégier des appareils dont le DAS est inférieur à 0,6.

Remettez du fil dans votre vie !

Si les ondes sont nocives, pourquoi ne pas repasser au réseau filaire ? Il vous suffit de vous munir d’un câble Ethernet et de le brancher directement à votre équipement IT, en prenant soin de désactiver l’option wifi. Vous pouvez même désactiver ce réseau sur votre box, les opérateurs internet ayant quasiment tous équipés leur routeur d’un bouton pour l’éteindre et l’allumer à votre guise. Ainsi, vous éviterez les ondes passantes entre la box et votre équipement. Dans un autre contexte, lorsque vous passez des appels téléphoniques, privilégiez les écouteurs ou le casque audio, plutôt que de coller votre smartphone à votre oreille en lien (presque) direct à votre cerveau. Rappelons que les ondes électromagnétiques réchauffent les tissus épidermiques, donc potentiellement votre oreille et votre cerveau. Les écouteurs vous permettront d’éviter la marque de l’oreille sur votre téléphone et de griller vos neurones par la même occasion. Un combo gagnant !

Loin des yeux, près du cœur

Si vous avez d’ores et déjà votre panel d’équipements IT quotidien, vous pouvez vous protéger des ondes par la mise à distance de vos appareils. Nous vous conseillons de maintenir les écrans à 50 centimètres de vous et les unités centrales à 1 mètre. Pour ce qui est des ordinateurs portables, préférez l’utilisation d’un bureau ou une table pour les poser, plutôt que vos jambes. Concernant le smartphone, la règle est de ne JAMAIS le mettre dans vos poches, pensez à votre progéniture ! Enfin, tous vos appareils doivent être éloignés des espaces où vous passez de nombreuses heures, tels que votre lit ou encore votre bureau. Enfin, laissez votre smartphone éteint dans la cuisine, vous dormirez mieux, il s’usera moins rapidement et vous pourrez vous couper du monde digital pour aller visiter celui de Morphée (tout aussi sympa et surprenant que l’Internet !)

La nuit, on coupe tout !

Lorsque vous allez vous coucher, pourquoi ne pas simplement débrancher votre routeur Internet ? Ce geste anodin vous permettra d’échapper aux ondes, qui participent à un mauvais sommeil, mais également cela vous forcera à la déconnexion et vous aidera certainement à mieux dormir. De plus, couper son routeur la nuit, et lorsque vous êtes absent, engendrera des économies d’énergies. Si couper votre box n’est pas envisageable dans le cas où elle serait connectée au système d’alarme de votre maison, par exemple, vous pouvez opter pour l’extinction des appareils. Vous pouvez également gérer les créneaux d’activation de votre wifi directement avec votre fournisseur internet ou encore mettre votre portable en mode avion au coucher. Enfin, évitez d’utiliser les appareils électroniques au moins 20 minutes avant votre coucher, afin de limiter l’exposition aux ondes et à la lumière bleue, tous deux excitants notre cycle circadien et empêchant ce dernier d’entrer en phase d’endormissement. Rien de tel qu’un bon roman !

Échappez à l’effet Faraday et prenez soin de vos semblables

La cage de Faraday est utilisée pour protéger des nuisances électromagnétiques extérieures, ou inversement, afin d’empêcher un appareillage de polluer son environnement. Si vous utilisez votre smartphone dans cette cage, non seulement il émettra plus d’ondes pour capter un signal, mais en plus ces dernières rebondiront dans la cage et traverseront tout votre entourage. Voilà pourquoi nous vous suggérons de proscrire l’utilisation de tout équipement électronique dans des endroits clos et restreints tels que le métro, la voiture, l’ascenseur, ainsi que dans les lieux où vous ne parvenez pas à obtenir un réseau stable et suffisant, tels que les sous-sols, le métro (encore une fois), et les zones blanches (qui sont des espaces géographiques où il n’y a pas de couverture réseau). Ainsi, vous vous protégerez des ondes et éviterez de nuire aux personnes autour de vous, parmi lesquelles peuvent se trouver des enfants ou des personnes électrosensibles. Bien que le dernier rapport de l’ANSES n’établit pas un lien direct entre ondes électromagnétiques et troubles de la santé, la réglementation nationale interdit le wifi dans les crèches et les écoles primaires lorsqu’il n’est pas nécessaire. Des précautions qui laissent à penser que ces ondes présentent un risque réel pour quiconque se trouve à proximité. Notons que les troubles causés par l’électrosensibilité sont conséquents : maux de tête, troubles du sommeil, de l’attention et de la mémoire et isolement social. Pas étonnant donc que beaucoup se soient opposés à l’intégration du wifi dans les trains en mai 2017.

Bien entendu, ce TOP 5 est une liste non exhaustive de toutes les pratiques à adopter pour vous prémunir, vous et vos semblables, des ondes électromagnétiques. Protéger les plus jeunes est essentiel, mais penser à soi et aux autres l’est tout autant. D’ailleurs, si vous avez un doute concernant la nocivité de votre équipement, nous vous suggérons de jeter un œil à notre EcoGuide IT et de le comparer aux autres appareils de la même catégorie.

Juliette Bernier