• #Apple
  • #Google
  • #Réparabilité
  • #Samsung
  • #Smartphone

TOP 5 : les coulisses de l’actualité high-tech

Pour qui suit les grandes lignes de l’actualité high-tech, les annonces de Samsung et son smartphone pliable ou des smartphones Google et Apple ne sont sûrement pas passées inaperçues. Mais qu’en est-il des petites informations liées à ces nouveautés ? Découvrez dans ce TOP5 les détails qu’il ne fallait pas rater !

iFixit note la réparabilité du Google Pixel 3

Il n’a pas à rougir face à la concurrence, le Google Pixel 3 fait aussi bien que le Samsung Galaxy Note 9 ou le P20 Pro de Huawei. La plateforme collaborative iFixit, qui note la réparabilité de certains équipements informatiques, souvent porte-étendards des constructeurs, a affublé celui de Google d’un 4 sur 10, note assez médiocre.

Tout comme sa version XL, le Pixel 3 confirme une tendance du secteur : complexifier le démontage des équipements et donc leur réparabilité. Dans le cas de ce modèle, iFixit précise que le démontage complet du téléphone est nécessaire pour retirer l’écran et explique que la vulnérabilité du smartphone est liée au choix du verre pour son cadre.

De la 5G en France, mais pas avant 2025

Tandis que certains constructeurs se positionnent pour proposer leurs premiers équipements compatibles au réseau 5G dès l’année prochaine, le cabinet d’analyse Xerfi rappelle qu’en France, la patience sera de mise. L’Hexagone ne serait pas capable de proposer un réseau 5G indépendant avant 2025. En attendant, la nouvelle génération pourra se reposer sur l’infrastructure 4G existante. L’enjeu, cependant, réside dans la perte d’opportunités due au lent déploiement d’un écosystème 5G.

Ville intelligente, voiture autonome ou encore e-Santé, grâce à sa performance la 5G ouvre de nouvelles perspectives économiques dans de multiples domaines. Reste à voir l’impact de cette nouvelle génération de réseau nécessitant le triple du nombre d’antennes installées actuellement.

Samsung sur différents fronts de l’innovation mobile

À l’occasion de la dernière conférence annuelle dédiée aux développeurs, le géant coréen a recapté l’attention sur le sujet des smartphones pliables en présentant sa technologie Infinite Flex Display. Le prototype tient plus de l’hybride avec un smartphone dont l’écran se dédouble, permettant d’en faire une tablette. Baptisé « Galaxy F », il sortirait courant mars 2019 et coûterait environ 1 500€. Le CES 2019 sera l’occasion pour Samsung de présenter la version finale de son smartphone pliable.

Crédit photo : Numerama

L’entreprise a annoncé le lancement de la production industrielle de processeurs gravés en 7 nanomètres. En promettant des gains énergétiques de 50% et une performance accrue de 20%, le géant est le seul fondeur de puces, avec TSMC, à fournir des processeurs intégrant une telle finesse de gravure.

La Commission européenne ébranle la situation de monopole de Google

Après une première amende de 2,7 milliards d’euros en 2017 pour avoir favorisé son comparateur de prix aux dépens des autres, Google écope d’une seconde amende de 4,34 milliards d’euros pour abus de situation de monopole dans les systèmes d’exploitation (OS) mobiles, au détriment de solutions alternatives et de l’innovation.

Lors du Web Summit qui s’est tenu à Lisbonne début novembre, la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, à l’origine des amendes, a rappelé que la décision vise à modifier les accords de Google avec les fabricants de téléphones embarquant son OS Android. En réaction, la firme de Mountain View pourrait mettre en place un système de licence permettant d’employer Android et le Play Store. Le coût s’élèverait à 40$ par terminal et pourrait bien se répercuter sur leur prix final ! En tout cas, comme le rappelle la commissaire, cela reste une aubaine pour voir se développer des OS alternatifs.

Apple bride aussi ses iPhones 8, 8 Plus et X et l’assume

Moins d’un an après le scandale suscité par le bridage de ses iPhones, et quelques semaines après la décision de l’Italie de sanctionner Apple pour ses pratiques s’apparentant à de l’obsolescence programmée, la firme de Cupertino étend le bridage à ses iPhones 8, 8 Plus et X. Apple a précisé sur son site que la mise à jour iOS 12.1 pouvait entraîner des freins à la performance afin de limiter l’impact sur la batterie. Précisant que grâce à « la conception matérielle et logicielle plus avancée » les effets se fassent moins sentir, cela reste une mesure inattendue pour des smartphones sortis en novembre 2017 dont les prix avoisinent les 1 000€.

Le site ZDNet.fr a fait le calcul. À raison d’une durée de vie d’une batterie d’iPhone fixée à 500 cycles de charge et en partant du principe qu’un usager recharge son smartphone 90 fois par trimestre, la plupart des modèles concernés approchent de la péremption programmée par Apple…

N’oubliez pas, l’EcoGuide IT propose gratuitement une analyse environnementale des smartphones, dont les dernières sorties, à consulter sans modération !

Aymeric De Wispelaere

Crédit photo : Shutterstock