• #cadeauxhightech
  • #Drones
  • #Environnement
  • #itforgreen
  • #noel2017

Un drone au pied du sapin, un cadeau IT responsable ?

Les drones, ou quadricoptères, sont des cadeaux de plus en plus fréquents. La période de Noël est clef pour leurs constructeurs, qui réaliseraient jusqu’à 60 % de leurs ventes annuelles à cette occasion. Un objet IT aux fonctions multiples, dont le premier prix s’affiche à 50 €. Mais tous les drones ne se valent pas, selon l’usage prévu et la qualité recherchée. Alors, du jouet à l’outil professionnel, le drone pourrait-il être le cadeau de Noël IT for Green de 2017 ?

Opter pour un drone adapté à chaque utilisateur

Selon l’institut GFK, 375 000 exemplaires de drones se sont vendus en France en 2016, soit 89 000 unités de plus que l’année précédente. Incontestablement, le marché du drone a le vent en poupe et les leaders français et chinois mettent les bouchées doubles durant le sprint de fin d’année. Pour le consommateur, choisir le drone adapté, c’est d’abord définir son usage. Sa nature fait varier les prix et la législation qui s’y rattache évolue selon qu’il s’agisse d’un jouet, d’un engin de course ou d’un outil d’apprentissage au pilotage. Le drone modulaire, est un objet Green IT du fait qu’il est construit de façon ergonomique. En effet, les pièces sont interchangeables et remplaçables, de plus elles permettent d’adapter le drone au niveau de pilotage de l’utilisateur ou à son besoin spécifique. C’est l’option idéale si l’on souhaite multiplier les possibilités d’utilisation et apprendre les rouages de la mécanique.

Crédit photo : La Tribune

Le drone, une aide efficace pour promouvoir l’agriculture biologique

Si son usage est réglementé, le code de pilotage civil reste flexible et les 10 commandements à suivre lorsque l’on utilise un drone, accessibles à tous les publics.  Le drone civil laisse le champ libre à l’imagination et à la créativité : grâce à cet équipement, une startup française a ainsi vu le jour pour proposer aux vignerons des drones capables de détecter le mildiou dans les vignes, afin de le neutraliser et de réduire drastiquement l’utilisation des pesticides. Une initiative qui a du sens lorsque l’on constate que seul 9 % du vignoble français est biologique et que 20 % des fongicides sont utilisés sur les 3 % de surfaces cultivées françaises que représentent les vignes !

Le drone utilisé pour protéger la biodiversité

Utilisés en Afrique contre le braconnage, les drones peuvent aussi être de bons outils pour protéger la faune et répondre à des enjeux locaux. En France, un étudiant a illustré cela à travers la protection des faons. Grâce à une caméra thermique embarquée et à un quadrillage des champs efficace, le drone peut localiser un faon tapi dans les herbes hautes et permettre aux agriculteurs d’intervenir pour le pousser à se déplacer évitant ainsi des accidents regrettables.

Et pour secourir des personnes en détresse

Les chiens de sauvetage suisses reçoivent désormais l’aide de drones civils pour repérer les personnes égarées en terrains difficiles. Une aide non négligeable, mais surtout efficace et rapide, pour les équipes de sauveteurs, alors que 3 000 personnes sont signalées disparues chaque année en Suisse.

Crédit photo : bealearninghero

Quelques exemples IT for Green qui donneront de l’imagination aux futurs héros de la défense environnementale et aux sauveteurs en herbe ! Le drone, qui gagne sa place sous le sapin, est une bonne option de cadeau IT qui ne relève pas que du gadget, à l’inverse de ce petit palmarès des 5 objets connectés les plus inutiles pour Noël et pour tout le reste de l’année !