• #eSanté
  • #Evènement
  • #Internet of Things
  • #Mobilité
  • #MWC
  • #Smartphone

Un foisonnement de nouveautés au MWC 2016 !…mais quid du Green IT ?

Du 22 au 25 février, le Mobile World Congress (MWC) a été LE salon des dernières nouveautés IT. Avec l’avènement des objets connectés, bien qu’ils soient restés l’attraction principale de la semaine, les smartphones ont dû partager le devant de la scène. Cependant, une question nous taraude, y’a-t-il eu une place pour des équipements durables ? C’est ce que nous allons voir !

Il n’y a pas à dire, le Mobile Word Congress est un évènement international gagnant en ampleur un peu plus chaque année. Hormis Apple qui boude ce type de salon, les grands noms mondiaux de la mobilité se sont donnés rendez-vous et ont enchaîné les annonces, toutes plus « révolutionnaires » les unes que les autres, vous diront les aficionados. En effet, l’année 2015 avait été marquée par l’annonce de Samsung concernant ses smartphones Galaxy S6 et S6 Edge. Cette année, ce sont leurs remplaçants, les Galaxy S7 et S7 Edge qui étaient fort attendus.

Mais qu’en est-il du côté durable me direz-vous ? Tout d’abord, nous avons pu observer dans le secteur, un changement d’approche du produit : le principe du module se développe. En effet, le géant coréen, bien que Mark Zuckerberg se soit invité à sa keynote, n’a pas été le seul à occuper le devant de la scène. Le même jour, LG a présenté son prochain smartphone haut de gamme : le LG G5. Alors que l’édition 2015 du MWC avait compté dans ses rangs Google et son projet ARA, le smartphone modulaire par excellence (dont la sortie est reportée au courant de cette année), LG a voulu se lancer cette année dans la thématique. Le constructeur a donc dévoilé plusieurs « modules » intégrables à son G5 (uniquement), néanmoins plus basés sur le principe de l’accessoire intelligent que sur le composant à part entière. Outre une LG CAM Plus boostant l’appareil photo du téléphone et sa batterie (un bon point pour les économies d’énergie !), un LG Hi-Fi Plus avec B&O Play se voulant être un lecteur audio portable, ou encore un casque de réalité augmentée, le LG 360 VR, le smartphone compte aussi des composants externes tels qu’une caméra compacte, la LG 360 CAM, permettant la surveillance à distance du domicile ! Bien qu’il s’agisse de modules assez lointains de ceux du projet ARA ou d’un Fairphone 2, le concept s’illustre déjà comme un pas en avant pour LG qui compte bien développer ce type d’écosystème via le LG Playground.

lgg5friend
http://www.universfreebox.com

Les smartphones n’étaient pas les seuls équipements mobiles représentés lors du MWC. Les objets connectés ont également massivement répondu présents. Des start-ups de bien d’autres secteurs comme celui de la Santé, dont le développement dans les objets connectés est en pleine croissance, sont venues présenter leurs projets, à l’instar de Wiwe. Cette entreprise hongroise a conçu une carte, au format carte de crédit, permettant d’évaluer le risque d’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et d’arrêt cardiaque.

L’AVC étant considéré comme la seconde cause de décès au monde avec cinq millions de morts par an, la carte de Wiwe évalue le risque d’occurrence chez une personne à partir d’un algorithme. L’apposition des pouces sur deux électrodes situées sur la carte, permet de réaliser une électrocardiographie (ECG) communiquant à l’utilisateur un suivi, sur son smartphone et/ou sa tablette, de son état de santé cardiaque. Il peut dès lors bénéficier de programmes permettant d’améliorer ses résultats. Le plus, très appréciable, est la possibilité de communiquer ces mesures à un spécialiste. Actuellement en période de levée de fonds sur IndieGogo, Wiwe y présente de manière détaillée sa démarche.

wiwe_arany
http://www.sanatmetal.com

Toujours IT for Green, mais sur un ton plus léger, la French Tech a aussi fait acte de présence. En effet, la start-up Bookeen, en partenariat avec Sunpartner Technologies, a présenté une housse de liseuse électronique équipée de cellules photovoltaïques. Un réseau optique associé à des modules solaires est installé sur le devant de la housse, ce qui permettrait d’offrir une journée d’autonomie supplémentaire pour une heure d’exposition à une luminosité élevée (25000 lux). Pour le moment, la technologie est réservée à des liseuses économes en énergie. Cependant, espérons qu’elle se développera et limitera de ce fait, la consommation d’énergies fossiles.

Enfin, le terme « Sécurité » a aussi résonné dans les couloirs du salon. Simon Segars, Directeur général d’ARM, l’entreprise conceptrice d’architecture de processeurs, était là pour mettre en avant l’importance d’associer l’essor des objets connectés (ou IoT) à la confiance qu’ils doivent susciter pour être pleinement intégrés dans la Société. Outre des tests de sécurité récurrents (par tentatives de hacking), Simon Segars a appuyé son argumentaire sur l’absolue nécessité des acteurs du secteur à coopérer entre eux, afin de garantir une sécurité intégrée aux objets connectés dès leur conception. En effet, il a mis en garde, lors de son intervention, contre le risque croissant de disparition de ce type d’équipements en cas de crainte des utilisateurs vis-à-vis de piratage facile des objets connectés et de vol des données personnelles.

Bien que le MWC ne soit pas une exposition de l’aspect durable du secteur de la mobilité, il faut admettre qu’il a l’avantage d’offrir une vitrine de choix pour les petites entreprises dont le but est de créer des objets connectés à vocation responsable. De l’autre côté de l’échelle, gageons que les exposants dont les annonces sont attendues, tels que LG, Samsung et consorts, prennent en compte concrètement certains aspects durables inhérents à leurs équipements. En effet, le MWC 2015 avait eu son lot de Galaxy S6 et de montres connectées, son édition 2016, de Galaxy S7 et d’objets connectés. L’année 2017 verra-t-elle arriver une pléthore de Galaxy S8 et une connexion déraisonnée d’objets du quotidien ?

Pour notre part, nous espérons une longue vie aux terminaux présentés durant ce salon 2016, et que l’édition 2017 soit celle de l’allongement de leur durée d’utilisation grâce à des modules innovants et espérons, plus « green » !

Crédit photo : http://www.journaldugeek.com