Un fournisseur des grands noms de l’IT encore une fois attaqué pour ses pratiques indignes !

Biel Crystal Manufactory, fournisseur d’écran d’APPLE mais aussi de SAMSUNG, NOKIA ou encore HTC, a été accusé de violer les droits de ses travailleurs par l’association chinoise SACOM.

Alors que le scandale de « Foxconn » et de ses pratiques à la limite de l’esclavagisme est encore sur toutes les lèvres, voilà que le milieu de l’IT voit sa réputation à nouveau entachée.

Le fournisseur aujourd’hui pointé du doigt par l’association SACOM (Students & Scholars Against Corporate Misbehaviours) est Biel Crystal Manufactory, industriel chinois spécialisé dans la fabrication des écrans. Aujourd’hui, 60 % de sa production est destinée à APPLE, 20% à SAMSUNG et le pourcentage restant est dédié à d’autres acteurs de la téléphonie tels que NOKIA, HTC ou encore LENOVO.

L’association dénonce ainsi dans un rapport détaillé les piteuses conditions de travail des employés obligés de travailler 11 heures par jour, 7 jours sur 7, tout en n’ayant qu’une seule journée de libre dans le mois pour récupérer.

Le rapport de SACOM a été rédigé à la suite d’une enquête sous couverture, effectuée au sein de plusieurs sites, et après une soixantaine d’entretiens réalisés auprès d’employés mais cette fois sondés hors site. Les différentes personnes interrogées rapportent souvent les mêmes constats affligeants : des cadences de travail démesurées avec de continuels pics de production, des mauvais traitements sur les employés, de multiples violations du droit du travail chinois, etc.

Selon les témoignages, les règles de sécurité ne seraient pas non plus respectées. De nombreux employés se blessent sur leur lieu de travail tout en se voyant refuser tout dédommagement. Paradoxal lorsque l’on sait qu’une partie de leur salaire est dédiée à la cotisation d’une sécurité sociale. A cela s’ajoute le fait que le personnel peut voir son salaire réduit par des pénalités, dans le meilleur des cas, ou se voir renvoyer si les salariés viennent à s’endormir, s’ils n’atteignent pas les quotas de production fixés ou bien s’ils cassent des écrans.

Au niveau juridique, les contrats sont un autre des constats consternants de l’enquête puisqu’ils sont blancs lorsque l’entreprise demande aux employés de les signer. En d’autres termes, aucun lien juridique n’existe entre les deux partis et l’employeur peut agir à sa guise avec son personnel. Biel Crystal Manufactory pousse d’ailleurs la situation à son paroxysme puisque les employés sont sensés rendre la feuille de papier qui fait foi de contrat lorsqu’ils quittent la société, faute de quoi une pénalité est prélevée sur leur salaire final.

Ces conditions poussent parfois les salariés au pire. De multiples suicides ont été recensés dans les différents sites ces dernières années, 5 depuis 2011 dont 4 rapportés en 2013.

Au vu de cette liste désolante des pratiques recensées chez Biel Crystal Manufactory, les regards se tournent vers les clients de cet industriel, pourtant l’un des premiers fournisseurs d’écran au monde. Les acteurs de la téléphonie tels qu’APPLE ou SAMSUNG n’ont-ils pas un rôle à jouer dans tout cela ?

Un communiqué d’APPLE adressé au site « reuters » en réponse au rapport de SACOM fait part de la position du constructeur :
« Nous insistons pour que nos fournisseurs offrent des conditions de travail sûres, pour qu’ils traitent les travailleurs avec dignité et respect, et pour qu’ils utilisent des procédés de fabrication respectueux de l’environnement. Chaque année, APPLE inspecte plus d’usines, cherche à pousser plus loin le suivi des chaînes d’approvisionnement et, au niveau de nos fournisseurs, monte la barre des attentes plus haut. En 2012, nous avons effectué 393 vérifications dans les installations des fournisseurs dans le monde entier « .

Biel Crystal Manufactory emploie plus de 60 000 travailleurs, avec 2 usines situées à Guangdong et à Shenzhen. Bien qu’on ne sache pas depuis combien de temps APPLE se fournit chez eux, il s’agit du troisième fournisseur de la marque à la pomme dénoncé pour ses conditions de travail déplorables – récemment son principal fournisseur Foxconn Group et Pegatron Corp , tous deux taïwanais, avaient été dénoncés.

En soi, il semble plus facile de viser à satisfaire les besoins et le confort de ses propres clients en vendant des smartphones que d’obtenir une traçabilité et une sécurité concernant les milliers de personnes qui les fabriquent. Pour des marques comme APPLE et SAMSUNG qui tendent à s’investir dans l’éco-conception de leurs produits, ne serait-il pas judicieux de s’investir également sur l’humain qui en est à l’origine ?

Sources :
© http://fr.scribd.com/doc/186980109/SACOM-Biel-Crystal-Investigative-Report-Final

© http://www.reuters.com/article/2013/11/26/us-apple-labour-idUSBRE9AP04I20131126