Un nouveau scandale chez un sous-traitant de Dell

Derrière les beaux discours de la firme, c’est au tour de Dell de s’attribuer les foudres des défenseurs des droits du travail.

Une fois n’est pas coutume, le monde de l’IT fait de nouveau face à un scandale sur les conditions de travail des employés dans les usines de sous-traitance. La marque pointée du doigt cette fois ci : Dell qui, rappelons-le, est le troisième fournisseur mondial au monde de PC.

Une vidéo en caméra cachée tournée par Watch China Labour et DanWatch – deux organisations spécialisées dans la défense des ouvriers – révèle un certain nombre de violations du droit du travail chinois dans la société Mingshuo Computers (sous-traitant de Dell) au sein d’une usine de la province de Jiangsu, au sud de Shanghai. Une cadence de travail qui dépasse largement les horaires conventionnels, avec des périodes de pointe à 30 jours de travail par mois, pour un salaire mensuel oscillant entre 208 à 245 € euros après déduction des frais de logement sur place, de nourriture entre autres. Bien que Dell soit la principale firme visée par cette affaire, la société en question fournit également les cartes mères d’autres marques d’électronique, telles que Asus, Samsung ou Microsoft.

Le rapport affirme que «des dizaines de milliers» de travailleurs mineurs sont employés par Pegatron, la société mère de Mingshuo, et que plus d’un tiers des travailleurs à l’étage où l’enquêteur a travaillé étaient âgés de 16 et 18 ans. Selon l’enquête, «Ils sont le plus souvent recrutés par les écoles et les agences de recrutement. Afin d’entrer dans l’usine, chaque jeune personne doit payer des frais d’agence compris entre 100 et 500 RMB (16 $ et 82 $). […] Les travailleurs étudiants sont une autre source de main-d’œuvre pour Pegatron … Ils entrent dans l’usine sous les auspices d’un stage, pour lequel ils signent un contrat de stagiaire. […] Ces étudiants travaillent habituellement 10,5 heures par jour, 6 à 7 jours par semaine. »

Une affaire qui fait malheureusement échos aux très médiatiques scandales de chez Foxconn. Apple, souvent en ligne de mire dans ce genre d’histoire, a d’ailleurs déplacé en mai une partie de sa production chez Pegatron dans la période précédant le lancement de l’iPhone 5c. Drôle de coïncidence…

Dell, de son côté, entend vérifier les propos avancés lors d’un prochain audit.

Source: © peopleandplanet.org