Un ordinateur en échange d’une arme à feu : l’IT comme vecteur de réinsertion

Le taux d’homicide par armes à feu de Baltimore, Maryland, atteint aujourd’hui le double de celui de la capitale fédérale à la population pourtant semblable, Washington. Afin de faire face à ce fléau, l’organisme à but non lucratif, Digit All Systems, et le bureau de la Justice criminelle de la ville ont lancé le programme « Stop Shooting, Start Coding ».

Le projet est simple et néanmoins osé. Il consiste à offrir un portable Dell ainsi que des cours d’informatique aux propriétaires en l’échange de leur arme à feu. Le programme vise ainsi à doter la population de nouvelles compétences, utiles dans la recherche d’emploi, tout en augmentant la sécurité de la ville.

Un événement récent a d’ores et déjà permis la collecte d’une cinquantaine d’armes à feu. Un bon début pour cette initiative intéressante.

Le projet semble prendre exemple sur divers programmes d’échange d’armes tout en y alliant un intérêt certain pour l’IT et ses capacités à générer de la compétence et de l’emploi. En effet, même dans l’éventualité où peu d’armes à feu seraient collectées, l’ordinateur, plus que l’arme à feu, permettra de développer l’employabilité de la personne sur le marché du travail.

Source : © www.smartplanet.fr