Un réseau social à vraie vocation…sociale

Un mix entre réseau social et plateforme de crowdfunding, voilà comment se présente Wee-Jack. Ce projet sorti de la tête de deux français se veut le lieu de rencontre des acteurs de la solidarité internationale, un réseau réellement social en somme !

Après Tinbox qui permet le don aux associations via une application mobile, c’est maintenant un réseau social français qui propulse davantage le monde associatif dans l’ère du numérique. Baptisé « Wee-Jack », ce projet en devenir a vocation à devenir un réseau social connectant entre eux les acteurs de la solidarité internationale.

À l’origine du projet, ce sont deux hommes : Alexis Muninger et Julien Gomiero. Le premier, entrepreneur diplômé d’école de commerce, et le second, développeur web architecte de la plateforme, ont eu pour souhait de développer leur site Wee-Jack et d’en faire un acteur incontournable de l’échange d’informations solidaires. Pour ce faire, leur site remplit deux fonctions. Tout d’abord, celle d’un réseau social qui permet aux associations ou ONG de présenter leurs projets aux autres membres de Wee-Jack. Ensuite, celle d’une plateforme de crowdfunding qui octroie à ces derniers l’occasion de financer les structures partageant leurs convictions et/ou principes.

À l’instar de Facebook, les inscrits pourront créer un profil et ajouter des « amis », mais là où l’action de Wee-Jack diffère c’est dans les groupes et les discussions, ils seront des lieux d’échanges sur les sujets clés pour les membres du réseau. Les associations pourront ainsi présenter leurs initiatives à la communauté et même mettre en place une campagne de collecte de dons. Le but du site est de rendre transparent l’avancement des actions des associations et ainsi de montrer aux donateurs ce qui est accompli grâce à leur participation. Outre la transparence, chacun pourra également donner son avis, ses conseils ou partager son expérience à travers les différents moyens de communication. Afin de promouvoir les projets de solidarité, la charte Wee-Jack permettra de sélectionner ceux éligibles aux campagnes de dons.

Ainsi, après avoir été lauréat du Concours de l’Entreprise Exemplaire et Innovante (C2EI) organisé par la Jeune Chambre Économique de Clermont-Ferrand dans la catégorie « Entreprise en création », Wee-Jack continue son chemin et s’attèle à une partie plus concrète : la recherche de fonds. Grâce à la plateforme Kiss Kiss Bank Bank, les deux créateurs espèrent rassembler les 4200€ qui manquent au bon développement de leur plateforme.

Dans la mesure où le projet Wee-Jack s’inscrit dans l’IT for Green, espérons qu’il parvienne à aboutir à une plateforme fonctionnelle ! Si vous êtes tenté d’aider ces deux créateurs, un seul clic suffit : ici !

Sources :
© http://www.maddyness.com/startup/2015/10/05/wee-jack/
© http://lejournaldeleco.fr/concours-de-lentreprise-exemplaire-et-innovante-c2ei/