Une application mobile au service du recyclage !

Avec 40 millions de tonnes émises dans le monde en 2014, les DEEE sont un enjeu majeur des nouvelles technologies. Dans cet esprit, l’entreprise Lexmark a sorti dernièrement une application mobile pour développer son programme de collecte et de recyclage des cartouches usagées.

Avec 600 000 tonnes de DEEE collectés en France entre 2014 et 2015, soit 40% de la quantité totale émise sur le marché sur la même période, les quatre éco-organismes hexagonaux que sont Récylum, Ecologic, Eco-système et PV Cycle, ont avancé cette information en soulignant par la même occasion le bond en avant par rapport à 2009 et son taux de collecte inférieur à 20%. Leur ligne de mire ? L’objectif de collecte de 65% que les États-membres de l’Union Européenne devront respecter pour 2020, en comptabilisant les quantités d’équipements émises les trois années précédentes uniquement.

La France n’est toutefois pas le seul pays où la collecte de DEEE a lieu. Avec un total de 40 millions de tonnes émises dans le monde en 2014, l’enjeu relatif à la fin de vie des nouvelles technologies est à prendre très au sérieux. D’autant plus que les prévisions concernant les objets connectés laissent davantage présager une explosion de leur nombre pour les années à venir. Des acteurs économiques s’attèlent donc également à cette lourde tâche, à l’instar de Lexmark.

Ainsi, dans le cadre du Lexmark Cartridge Collection Program (LCCP), l’entreprise américaine met à disposition plusieurs méthodes gratuites de retour des cartouches usagées. Avec pour but de favoriser la réutilisation des composants, la multinationale propose le service dans plus 60 pays, pour un rythme de collecte d’une cartouche collectée toutes les 4 secondes (cf. infographie ici ).

Dans ce contexte déjà favorable, l’entreprise a souligné sa volonté de pérenniser la démarche. C’est pourquoi, jeudi dernier, elle a annoncé la sortie d’une application permettant de faciliter davantage la collecte de cartouches. Celle-ci s’inscrit ainsi directement dans son programme de recyclage, de qui elle tire d’ailleurs son nom : LCCP. Disponible sur les plateformes iOS et Android dans 30 pays dont la France, l’application permet la commande d’ « Ecobox » servant à jeter les cartouches usagées. Une fois pleines, ces « box » comportent un QR Code qu’il suffit de numériser afin de lancer la phase de récupération du container par un partenaire logistique. Celui-ci ramènera par la suite les cartouches usagées à Lexmark.

Derrière le renforcement de son programme de recyclage, c’est tout un processus développant l’économie circulaire que Lexmark alimente. En effet, le LCCP et son équivalent « application mobile » permettent au géant américain d’offrir une gamme de cartouches comportant jusqu’à 90% de composants réutilisés grâce aux DEEE récupérés.

L’implication des acteurs agissant directement dans l’émission des équipements électriques et électroniques (EEE), tels que Lexmark, est certainement un bon moyen de parvenir à limiter l’émission de DEEE. À l’instar d’une majorité de ses concurrentes, l’entreprise américaine montre son implication dans une démarche responsable en participant au développement de l’économie circulaire. Un travail de concert avec les éco-organismes collectant ces DEEE qui peut permettre d’enrayer la perte de certains produits dans la nature ou l’apparition de décharges sauvages.

Sources :
© http://www.greenit.fr/article/materiel/40-des-dechets-electroniques-collectes-5568
© http://www.greenetvert.fr/2015/04/20/la-planete-a-rejete-40-millions-de-tonnes-de-dechets-electroniques-en-2014/82573
© http://www.lexmark.com/fr_fr/products/supplies-and-accessories/lexmark-collection-and-recycling-program/recyclingapp.html